Petra Viridis

-

Producteurs de vins AOP & IGP Pierrevert, Alpes de Hautes Provence

Les 90 ans de la Cave

90 ans de la cave

Bien que déjà mentionné sur les bouteilles de vin primeur de la cuvée 2015, c’est un bel anniver­saire que voulait fêter les responsables de la cave du village en cette fin d’année 2015.

Voilà quatre-vingt-dix automnes qu’Auguste Bastide, aux vendanges de 1925, créait la cave coopérative, ou cave des vignerons selon les dénominations, devenue dernièrement Petra Viridis pour coller aux standards marketing actuels.

397 adhérents en 1994

Un long chemin parcouru par les vigne­rons regroupés sous cette étiquette sous la forme de gestion en coopérati­ve où chacun vote pour élire un conseil d’administration et assumer les grandes décisions qui ont fait et qui font encore la vie de cette structure.

S’ils ont été jusqu’à trois cent quatre-vingt-dix-sept adhérents en 1994 ils n’en restent que  quatre-vingt, dont trente apportants significatifs  explique jean Claude Seguin l’un des deux co-présidents avec Jacques Constant.

C’est un co-président heureux, peut-être un peu ému de vivre ce moment, qui a pris la parole devant les quelques quarante invités, administrateurs et personnels « douze personnes à temps plein et quatre durant sept mois par an » commente-t-il. il a tenu à revenir sur le fondateur « un homme qui avait un esprit coopératif » expli­quant que la cave a « beaucoup évo­luée depuis sa naissance … elle regrou­pe toutes les caves du département »,les dernières rattachées sont Quinson, Villeneuve et Manosque.

Hubert Silvestre et André Maurel à l’honneur

Il n’a pas éludé les difficultés traversées, avec succès, et en particulier et il y a huit ou dix ans période durant laquelle le vin rouge se vendait très mal … et où nous étions sous la menace de mettre la clef sous la porte ! » Il remercia « tous les coopérateurs qui se sont investis depuis les premiers jours de 1925 jusqu’à aujourd’hui », y asso­ciant plus particulièrement deux per­sonnalités de la vie de la coopérative d’aujourd’hui. Le caviste Hubert Silvestre « à qui il reste environ une année avant la retraite et qui en aura passé quarante auprès de ses cuves » et André Maurel « qui a lui seul en pré­sidant aux destinées de notre cave de 1964 à 1994 en a assuré son fonction­nement durant un tiers de son existence ».

cave pierrevert petra viridis

8000 hectos en 1964…

André Maurel, pour ce dernier appelé à présider aux destinées de cette coopé­rative en 1964, « alors que je ne le voulais pas spécialement mais élu avec 14 voix sur les 15… seul mon père a voté contre ! » nous explique-t-il, déjà il a fallu penser à faire évoluer la production. « En 1964 nous produi­sions 8000 hectolitres avec des raisins hybrides et nous sommes passés aux cépages grenache et syrah, le reste des ressources provenait de raisins de table du muscat de Hambourg » ajou­tant « en 1994 nous sommes arrivés à 20 000 hectolitres et quasiment plus de raisin de table ». Une adaptation à laquelle n’a pas échappé le responsable qu’il était pour apprendre à sorti un bilan »… Cette cave coopérative demeure un exemple, une réussite de fonctionne­ment coopératif une institution au cœur du village et aussi l’image de cette commune qui vit à travers elle et qui en est en quelque sorte l’emblème… Rendez-vous aux dix prochaines ven­danges pour atteindre les cent ans …

Quatre-vingt-dix années de présidence :

Auguste Bastide, Claude Bourdin, Clément Buisson, Pierre Avril, André Maurel, Jean Paul Sube, Frédéric Port et depuis 2010 Jean-Claude Seguin avec Jacques Constant.

Un article de Gérard VENET

 

Le Président, ses administrateurs de la Cave Petra Viridis, ses […] En savoir + x